Rechercher

https://legalstart.zendesk.com/attachments/token/HRWX7feP

Dernière mise à jour : 7 mars 2021

On ne juge quelqu'un

On ne juge quelqu'un que s'il est bien conscient

au moment de son acte tuer ou bien violer

la maladie mentale est celle du subconscient

la mémoire d'un moi pendant tout son passé

le passé de l'enfance de chaque individu

violé pendant deux ans par une mère odieuse

enfermé torturé remplaçant inconnu

ces traumas en mémoire la mémoire est lieuse

On ne juge quelqu'un dont les actes sont liés

à ses mémoires odieuses de son enfance troublée

ce n'est cet homme qui tue mais bien son inconscient

il se voit bien le faire mais il n'est pas présent

il viole ou tue sa mère extermine son père

par des coups de couteau répétés en furie

il peut recommencer cette horreur mortifère

et ce ne sont les autres par ces actes soumis

On ne juge quelqu'un qui tue en automate

violant un hologramme émis de son cerveau

et que peut dire quelqu'un avocat avocate

pour sortir ce robot du fond de son cachot

le 17-2-2021

L'INCONSCIENT

LE CONSCIENT


Je ne supporte plus

Je ne supporte plus qu'on nous laisse comme ça

les malades mentaux ne sont que marginaux

il sont abandonnés ce sont des renégats

et devenant des tueurs lynchés aux tribunaux

moi j'ai passé ma vie à retrouver ce moi

enlacé à mon âme de douceur virginale

les malades ont subi dans la plupart des cas

la violence de leur père ou mère abominable

Je ne supporte plus qu'on nous montre du doigt

les monstres doivent rester au fond de leur cachot

en prison éternelle et cela de plein droit

aussi je vous propose un test mot à mot

en suivant les Trois Moi le malade va trouver

son moi débarrassé de ses mémoires odieuses

de son enfance volée adolescence hantée

par ses parents de rien et très souvent vicieux

Je ne supporte plus il faut y remédier

qu'on les oriente à part ce sont des innocents

ils doivent être à leur place dans notre société

ayant une vie normale c'est pour moi évident

le 16-1-2021






La peur est le moteur

La peur est le moteur de notre société

une peur de la mort de la vieillesse des fous

des tueurs et des violeurs le diable y est entré

les vieux attendent la mort et les autres dans le trou

car on se moque bien de ces malades mentaux

et qu'en est la raison de l'horreur de leur mère

les prisons sont emplies sur ordre des tribunaux

de personnes écrasées par la violence du père

La peur est le moteur et la machine tourne

chacun regarde ailleurs voit sa tranquillité

ne pensant qu'à son être des malheurs s'en détourne

de cet énergumène d'un vieux qui violerait

chacun pense à sa paix à sa sérénité

car toutes ses angoisses et ses voix dans la tête

de cet indésirable sont bien les tout derniers

de ses petits soucis ne gâchons pas sa fête

La peur est le moteur d'un égoïsme latent

aucune compassion et aucun sentiment

profitant de la vie laissons ces marginaux

croupir dans leur malheur pourvu qu'il fasse beau



Peut-on enfin comprendre

Peut-on enfin comprendre ce que peut-être l'amour

cet élan merveilleux cette grandeur de l'âme

média de l'au-delà collier de chaque jour

sachant pourquoi les tueurs peuvent donner le sésame

ouvrant grande la porte de ton cher univers

les étoiles te portant à poser ton regard

sur tous ces malheureux ceux qui n'ont eu de mère

que cette génitrice épouvantable hasard

Peut-on enfin comprendre que les fils de l'enfer

ces monstres piétinés par le diable guidés

ne voyant dans leur proie que cette odieuse mère

submergés de mémoires vers leurs atrocités

et mon âme vous aime vous êtes mes enfants

le tempo de mon cœur vous berce entre mes bras

je vous aime vous cagole retenant cet instant

et lentement vos rêves aidant vos premiers pas

Peut-on enfin comprendre qu'il faut s'en occuper

et aussi les chérir ces automates du mal

ça changera enfin l'espoir en société

entrons dans la légende d'une ère monumentale

le 31-1-2021

En montagne le sentier

En montagne le sentier chacun le prend sans faute

dans la vie c'est pareil nous prenons le chemin

évitant précipice mais le malade saute

ou tout à coup il va emporter un humain

le malade mental n'est pas dans l'univers

de presque tous les autres ses mémoires sont troublées

par un trauma d'enfance de sa mère ou son père

ou un tiers très proche et sa personne est double

En montagne le sentier lui devient ennemi

il veut s'en échapper ou bien sauver quelqu'un

son monde est inversé l'ami est ennemi

les angoisses de l'acteur à midi le tocsin

selon le traumatisme la vie doit être tuée

salie et déchirée l'amour doit être odieux

les anges des démons la froideur exciter

le blanc n'est que du noir et le son plein les yeux

En montagne le sentier est un barrage de feu

alors comment peut-on juger si clairement

le geste d'un malheureux ou pouvoir apprécier

l’univers inquiétant de ce monde différent ?

le 9-2-2021



37 vues0 commentaire